top of page

Le blog qui vous fait découvrir le Maroc autrement

VOYAGE - PARTAGE - IMMERSION

Le blog qui vous fait découvrir le Maroc autrement

VOYAGE - PARTAGE - IMMERSION
  • Authentik Traveller

Top 10 des expériences de voyage authentiques à ne pas manquer au Maroc



En cette période d'incertitude lié au Coronavirus, où chacun est confiné à la maison devant ses écrans, nous souhaitons continuer à vous faire voyager au Maroc depuis chez vous !

Voici ma sélection personnelle de coups de coeur et d'activités authentiques qui vous feront découvrir l'essence du Maroc. Des lieux insolites et encore cachés, mais aussi des moments de rencontre et de partage culturel avec les locaux.

De quoi vous donner des idées pour votre prochain voyage au Maroc ;)



1. Glisser sur les dunes de l'erg Chegaga

Les dunes de Chegaga, su Sud de la Vallée verte du Draa, sont les plus étendues du Maroc. Du haut de la grande dunes de plus de 170 m, vous pourrez voir une mer de sable sublime et interminable. Idéal au coucher du soleil !


De la haut, voici la technique de notre guide Hamid pour descendre la dune en luge improvisée.



La plupart des bivouacs proposent également gratuitement des planches de snow pour vous essayer au sandboarding.


L’erg Chegaga est encore assez sauvage, car accessible uniquement par la piste, en 4x4.

Comptez environ 1h de piste depuis Mhamid el Ghizlane. C’est pourquoi nous conseillons plutôt cette zone désertique aux dunes de Chegaga (la route accède au pied de l’erg, nombreux quads également).


Une fois à Chegaga, installez-vous dans un bivouac fixe, classique ou plus luxueux, et profitez d’une balade en dromadaire en plein désert. Un peu cliché, mais à tester !

Profitez ensuite de la soirée sous les étoiles, autour du grand feu de camp.


Un moment magique, vraiment hors du temps.




2. Préparer un tajine et des crêpes marocaines avec une famille marocaine, à la maison, lors d'un cours de cuisine rencontre



Rien de mieux qu’un échange avec les locaux pour comprendre la culture marocaine et revenir avec une recette de cuisine pour épater ses amis.


La gastronomie marocaine est la 2e meilleure au monde parait-il. Loin des restaurants touristiques, nous vous proposons de découvrir la diversité des plats et mets marocains chez l’habitant.


A Marrakech, Khadija et ses 3 enfants de 2 à 10 ans vous accueille chez elle dans un quartier populaire de la route de l’Ourika. Très bonne cuisinière, elle saura vous apprendre à préparer la harira, vous enseigner les secrets du couscous, ou encore vous dévoiler le secret des cornes de gazelles et makroud. En période de ramadan, c’est tout un après-midi de cuisine qui vous attend pour préparer au moins 10 petits plats de rupture du jeûne.


A Zagora, vous vous régalerez d’un goûter marocain préparé avec Saida et pendant que vos enfants jouent avec ses 3 filles : les fameux msemens ou crêpes carrées feuilletées.

A moins que vous ne veniez pour le déjeuner : tajine de boulettes de sardines au menu.

Dans la Vallée des Roses, c’est tout une journée d’immersion dans la vie quotidienne entre femmes que nous proposons à Boutharar : des tâches quotidiennes à la maison et aux champs, en passant par le rituel du thé ou encore la préparation d’un tajine.



A Zaouiat Ahansal, dans le Haut Atlas, vous parcourrez le souk local avant d’échanger votre recette préférée avec une recette locale à base de safran ou d’herbes des montagnes. Chaque famille montrant à l’autre une partie de sa culture.


Et parfois, un cours de cuisine s’improvise en pleine nature, lors d’un trek dans le désert ou dans l’Atlas.



3. Explorer les anciens greniers fortifiés d'Amtoudi, village forteresse et oasis perdue de la région de Guelmin


Notre vrai coup de coeur du moment : Amtoudi et ses agadirs.

Les deux anciens greniers communautaires de ce village entre Anti Atlas et désert ont été remarquablement rénovés par une association.


Ces véritables forteresses sont nichées en haut des falaises, surplombant le village et ses gorges.

Le village semble appartenir à un autre temps, comme coupé du monde, pour le plus grand bonheur des voyageurs qui s’y aventurent parfois.


300 familles vivent ici, c’est Hassan qui vous accueille chez lui pour un séjour en immersion chez l’habitant.

Il vous emmènera découvrir l’oasis, puis les gorges et ses gueltas idéales pour la baignade. Un véritable jardin d’Eden !


Au retour, visitez l’agadir juste au-dessus de sa maison (attention ça grimpe !).


Profitez de la soirée avec la famille. Ici c’est comme à la maison. Confort sommaire mais vrai expérience de voyage.


Pour les plus sportifs, un trek de 2 à 5 jours est possible depuis Amtoudi en remontant sur l’Anti Atlas et Tafraoute. Nuits en bivouac ou chez les nomades. Paysages désertiques impressionnants.



4. Echanger avec les habitants de la plus vaste palmeraie du Maroc, à Skoura



Si le désert est un lieu magique de sérénité, les palmeraies contrastent de couleurs et d’activités humaines.

La palmeraie de Skoura, située à côté de Ouarzazate, est la plus vaste du Maroc avec près de 25 km2 de jardins cultivés.


Les palmiers dattiers abritent de petits lopins de terre que les habitants cultivent à la main : blé, orge, maïs, légumes, herbes aromatiques… Cette terre fertile est arrosée par un système d’irrigation ingénieux.


Nous vous proposons une journée complète de découvertes et de rencontres dans cette palmeraie.

Le matin, partez de la maison d’hôtes familiale d’Aziz avec votre guide local.

Vous marcherez dans la palmeraie et rencontrerez les cultivateurs dans leurs petits jardins, avant de visiter la kasbah Amridil datant du 17e siècle et superbement rénovée. Elle abrite une sorte de petit musée d’objets berbères anciens.

Puis partagez un repas dans la famille du muezzin, membre de la mosquée chargé de lancer l'appel à la prière 5 fois par jour. Echange très intéressant pour comprendre la culture locale et les traditions liées à la religion musulmane.


L’après-midi, retour par l’atelier de Mohamed le potier du village. Vous serez impressionné par sa dextérité et ses réalisations faites avec peu de moyens et de manière traditionnelle.

Il vous apprendra à réaliser un petit objet : un atelier artisanal idéal en famille.


Nous organisons cette journée sur nos circuits Désert & Palmeraies et Du désert à l'Atlantique - Aventure 4x4 et randonnées.



5. Randonner dans l'Atlas, entre villages berbères isolés, montagnes aux paysages grandioses et gorges étonnantes


Les montagnes de l’Atlas en été sont un véritable paradis pour les randonneurs et amoureux de la nature.


Si le parc naturel régional du Toubkal est connu dans le monde entier, notamment pour son sommet à 4 167 m, les autres vallées le sont beaucoup moins.

Encore sauvages et reculées, elles offrent des paysages grandioses et des rencontres inédites avec les nomades et les bergers.


Nos petites pépites pour une randonnée inoubliable, de 2 à 10 jours :


- De Zaouiat Ahansal et ses kasbahs citadelles, vers la vallée d’Anergui, en passant par les falaises de Taghia, 4e spot mondial d’escalade accessible uniquement à pied. Le village d’Anergui regroupe d’anciennes tribus berbères le long de son oued escarpé. Un petit coin de paradis paisible.


- La Vallée des Ait Bougmez, les gens heureux en berbère, où les jardins verdoyants contrastent avec les hautes montagnes à la roche noire. Depuis le village de Tabant et des greniers fortifiés, les paysages de haute montagne sont grandioses. Passage par des plateaux d’altitude et ses bergeries d’été, par le lac Izoar où transument de nombreux nomades, et ascension du M’Goun le 2e sommet à 4000 m de l’Atlas.


- Les montagnes rouges de la Tessaout offrent des nuances de couleurs incroyables et des petits villages isolés. Ne manquez pas les environs du village de Megdaz : superbes petits canyons et anciens greniers fortifiés.

Le village d’Ait Ali n’Ito est niché au bord de l’oued et est entouré de moyennes montagnes. Vie locale très traditionnelle, qui vous permettra de faire de belles rencontres. Idéal pour les randonneurs qui recherchent peu de dénivelé et beaucoup d’échanges avec la population.


Ce trek peut être combiné avec la Vallée de l’Ounila, entre Ait Benhaddou et Telouet, début des terres arides du Grand Sud.