Le blog qui vous fait découvrir le Maroc autrement

VOYAGE - PARTAGE - IMMERSION

Le blog qui vous fait découvrir le Maroc autrement

VOYAGE - PARTAGE - IMMERSION
  • Authentik Traveller

City Break culturel à Fès



Des 4 villes impériales marocaines (Fès, Meknès, Rabat et Marrakech), Fès est la plus ancienne. Chacune de ces villes fut fondée par une dynastie différente afin d'être la capitale de son royaume. Partons explorer la plus culturelle des cités impériales : il paraît que sa région recèle de trésors insoupçonnés.

5 jours à Fès pour découvrir ses monuments incontournables, sa gastronomie et ses habitants. Suivez le guide !


Jour 1 et 2 - Visite de Fès, capitale marocaine de la culture

Fondée par la dynastie idrisside entre 789 et 808 de notre ère, Fès fut la capitale du Royaume du Maroc jusqu’en 1912. Même si elle a cédé sa place à Rabat, son rayonnement intellectuel, artisanal et spirituel lui vaut toujours la place de capitale culturelle. Sans parler de sa gastronomie, réputée la plus raffinée du pays !


Ce qu’on aime à Fès :

Se perdre dans le dédale des ruelles de la plus grande médina du monde (280 hectares, 9400 ruelles), classée depuis 1981 au patrimoine mondial de l’Unesco. La médina est tellement immense qu’on a vite fait de s’y perdre : une visite guidée est la meilleure façon de l’explorer, des monuments incontournables aux lieux insolites.

Tour d'horizon de Fès en vidéo


Les 10 choses à visiter absolument à Fès :


1. Bab Boujloud : la plus connue des 34 portes de la médina, couverte de zelliges verts d’un côté et bleus de l’autre. De cette porte partent les 2 artères principales de la médina, Talaa Sghira et Talaa Kbira.


2. Les tanneries Guerniz : il existe 2 tanneries à Fès, et je préfère celle-ci aux tanneries Chouara car elles sont un peu moins touristiques. Armés d’un brin de menthe à agiter sous votre nez pour dissimuler les odeurs, approchez-vous pour voir les hommes travailler les peaux, ou prenez de la hauteur sur l’une des terrasses des boutiques de cuir.


3. Les différents souks : souk des plantes et du bien-être (souk Henna), souk de l’habillement (qissaria Al Kifah), souk d’alimentation (souk R’Cif), souk des dinantiers (autour de la place Seffarine)… chaque souk a sa spécialité.


4. La medersa Bou Inania et l’horloge hydraulique : les medersas étaient des écoles coraniques où l’on apprenait les sciences, le droit… Celle-ci date du XIVe siècle et est la plus grande et la plus belle de la ville : on peut visiter la cour richement décorée et les chambres estudiantines. Juste en face de la médersa, levez les yeux et admirez l’unique horloge hydraulique du monde, qui n’a pas encore révélé tous ses secrets de fonctionnement !


5. La place Seffarine : son nom vient de asfar qui signifie jaune en arabe, et qui est la couleur du cuivre. Et pour cause : il s’agit de la place des dinandiers ! Promenez-vous au son des martèlements, et négociez ferme si vous voulez faire quelques achats.


6. Le musée Nejjarine des Arts et Métiers du bois : installé dans un magnifique caravansérail datant du XVIIIe siècle, ce musée expose de magnifiques objets en bois, élégamment présentés par thématique dans les différentes pièces. Outre ce musée, la médina regorge de caravansérails (bâtiments où les caravanes faisaient halte) réhabilités qui accueillent aujourd’hui des ateliers d’artisans ou des boutiques.


7. Le palais El Mokri : il s’agit de la première maison de Fès à avoir été électrifiée, dès 1912 ! Youssef, descendant de Mohammed el-Mokri, grand vizir de 4 sultans et du roi Mohammed V, redonne vie à ce somptueux palais où sa famille a vécu sur plusieurs générations.


8. La medersa Attarine : une medersa intimiste, au patio magnifiquement décoré et abritant une jolie vasque de marbre blanc. Elle est moins visitée que la medersa Bou Inania, c’est donc notre préférée !


9. Le mausolée Moulay Idriss : sans guide, vous passerez certainement à côté du mausolée sans même vous en rendre compte, tellement il est enchevêtré dans un dédale de ruelles ! Interdit aux non-musulmans, il est difficile de se rendre compte de la taille de ce mausolée, dernière demeure de Moulay Idriss II, fils du fondateur de la ville. Mais la façade donne une idée de la richesse du lieu…


10. La mosquée Quaraouiyine : les non-musulmans ne peuvent pas y entrer, mais cette mosquée mérite qu’on s’y intéresse. Elle a été fondée au IXe siècle par une femme de Kairouan (Tunisie), Fatima Bint-al-Fihria, et peut accueillir jusqu’à 20 000 fidèles. Elle est considérée par l'Unesco comme la plus ancienne université dans le monde encore en activité (de grands savants et intellectuels y ont enseigné) et constitua le fondement du savoir religieux et scientifique à Fès.



Où déjeuner dans la médina de Fès ?

  • Mon coup de coeur : le Tarbouche, situé sur Tala Sghira (la petite des 2 artères principales de la médina). Un street food marocain, où tout est fait maison avec des produits frais. Pastilla revisitée en forme de tacos, salades, tartines, tajines et petites pizzas, jus frais... On se régale à prix doux !

  • The Ruined Garden (restaurant du riad Idrissy) est également très agréable avec ses tables installées dans un jardin et dans un salon ouvert. La carte est marocaine, le service sympathique et efficace. Les aubergines fumées au fromage frais et à la confiture de citron sont un délice !

  • Enfin, le Café Clock (qui porte ce nom car il est situé juste au-dessus de l’horloge hydraulique) est une de mes adresses préférées. On explore les différents petits coins et recoins avant de trouver celui qui nous sied le mieux, sans oublier la terrasse avec vue sur le minaret voisin. On y déguste des plats simples et goûteux, de belles salades, ou encore un burger de chameau ! Ils organisent également des ateliers de henné, de calligraphie, des cours de cuisine... et tous les soirs des concerts de musique live.


Où dormir à Fès ?

  • Riad Fès Baraka : petit riad traditionnel situé dans la médina, il dispose d’un joli patio avec une piscine. On aime particulièrement sa terrasse sur le toit, bien aménagée, et son hammam qui permet de se prélasser après une journée de visite. Un bon rapport qualité-prix !

  • Riad Anata : un petit riad dans la médina également, à la décoration apportant une touche de modernité. On adore prendre le petit déjeuner sur la terrasse pour profiter des doux rayons du soleil. Une adresse très instagrammable ! Gamme supérieure.

  • Riad Karawan : un bâtiment historique de tradition fassie, situé dans le quartier andalou. Le patio est superbe, la décoration inspirée des caravansérails fait la part belle aux beaux objets et aux œuvres d’art, et la terrasse sur le toit offre une vue imprenable sur la ville. Le spa et le restaurant traditionnel marocain viennent parfaire l’expérience dans ce riad coup de cœur. Luxe, calme et volupté.



Jour 3 - Fès, en dehors des murs de la médina


3 visites à faire en dehors de la médina de Fès :

1. Le mellah et le cimetière juif : Construit au XIIIe siècle en dehors de la médina, dans le quartier de Fès-el-Jedid (la nouvelle ville), le mellah est le plus grand quartier juif du Maroc et la preuve de la coexistence des croyances dans le Royaume. Peu visité par les touristes, on y observe de jolies scènes de la vie quotidienne. Dans la rue principale, levez les yeux pour admirer les balcons, souvenir de l’architecture andalouse, qui sont du plus bel effet. Les synagogues Aben Danan et Al Fassiyine, restaurées dans les tons turquoise, méritent un coup d’œil. 


Le cimetière juif est accolé au mellah. Ce paisible cimetière (doux euphémisme !) est la dernière demeure des grands rabbins de Fès. Se promener au milieu des milliers de vieilles tombes blanches enchevêtrées, à la couleur blanche éblouissante, est particulièrement émouvant. En été, prévoir une visite en début ou fin de journée, car il y a peu d’ombre.


2. Jardin Jnane Sbil : entouré de hautes murailles, ce beau jardin arabo-andalou permet une balade bien agréable et une pause ombragée bien méritée ! Entre jets d’eau, fontaines, allées de palmiers et de bambous, cette bouffée d’oxygène en pleine ville fait du bien !



3. Le Borj Nord : Admirer le soleil se coucher sur la médina du haut du Borj Nord, un moment romantique inoubliable ! Situé sur les hauteurs de Fès, la vue panoramique y est magnifique, et les lumières si douces en fin de journée…





Déjeuner en dehors de la médina de Fès :

Le Garden café, situé en face de Jnane Sbil, est idéal pour déjeuner sur le pouce, après une visite du jardin. On s’installe en terrasse pour déguster un tajine, un couscous, un sandwich ou une salade, et boire un bon jus de fruits frais. Le service est souriant et détendu : ici, on travaille en famille !



Une table chic pour un dîner à Fès :

  • J’aime beaucoup le Fez Café, situé dans l’hôtel Le jardin des Biehn, au milieu du jardin. Le cadre est très agréable, la cuisine du marché est variée et goûteuse, de quoi passer un moment des plus romantiques.

  • Le restaurant du riad Fès ne démérite pas non plus : la carte propose une cuisine marocaine raffinée, et les tables installées au bord de la piscine, dans le patio intérieur, ont notre préférence. Une belle carte des vins également, et des prix en accord avec le prestige de l’établissement, classé Relais&Châteaux.




Jour 4 - Journée bucolique à Volubilis, Moulay Idriss et Meknès


Une journée de visite à l’Ouest de Fès, qui peut s’effectuer en voiture de location ou avec un chauffeur (pour éviter la fatigue, et aussi de vous perdre !).



Visite du site romain de Volubilis :

Ces ruines romaines, datant du 1er au 3e siècle, se dressent fièrement au milieu d’une jolie campagne. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le site est immense et je vous recommande de prendre un guide à l’entrée pour optimiser la visite et apprendre plus de choses (peu de panneaux explicatifs sur le site). L’été, prenez suffisamment d’eau avec vous, et un couvre-chef !

A voir sur le site de Volubilis : les thermes, le forum, la basilique et le temple de Jupiter, et surtout de superbes mosaïques. Entrée : 70 dhs/pers (sans guide). Comptez 100 à 150 dhs pour le guide.


Moulay Idriss ou "le pèlerinage du pauvre" :


Moulay Idriss, fondateur de Fès et arrière-petit-fils de Mahomet, est enterré dans un mausolée en son honneur, interdit aux non-musulmans. La ville est un lieu de pèlerinage important pour les Marocains : tous les ans à la fin du mois d’août, les pèlerins se recueillent en ce lieu saint, faute de pouvoir se rendre à la Mecque. On l’appelle « le pèlerinage du pauvre ». Perché sur 2 collines (surnommé « le dromadaire »), le village est vraiment beau. Et il abrite une curiosité : la seule mosquée au minaret circulaire du Maroc, la mosquée Sentissi.

Court reportage sur Moulay Idriss


Où déjeuner à Moulay Idriss :

Dans une gargote de la rue ou de la place principale, après avoir été acheter sa viande au marché juste derrière : expérience authentique !




Visite de Meknès, 4e ville impériale du Maroc :

Attention : la plupart des sites classés à l’Unesco à Meknès sont actuellement fermés pour rénovation (pas de date de réouverture communiquée à ce jour).

Vous pourrez néanmoins visiter ou voir :

  • Le marché et les souks de la médina : derrière les arcades de la place El-Hedim, un petit marché couvert hyper animé vous attend. Marchands d’épices, de fruits secs, de pâtisseries, mais aussi de volailles (moins appétissants, vous êtes prévenus !) se succèdent pour le plaisir des yeux et des papilles.

  • Les portes majestueuses : la ville de Meknès se démarque par la beauté et la taille imposante de ses portes, et notamment celles de Bab el Khemis, Bab Qsar Mhancha, Bab Moulay Ismail et Bab Mansour.

  • La medersa Bou Inania : passé sa superbe porte en cuivre martelé, on visite le patio central avec sa fontaine de marbre et les minuscules chambres réservées aux étudiants internes, à l’étage.

  • Les greniers de Moulay Ismaïl : les murs de 4 mètres d’épaisseur garantissaient une température fraîche en été et tempérée en hiver pour le grain qu’on entreposait ici, à proximité du palais royal. Après avoir traversé le grenier, on visite les anciennes écuries, aujourd’hui une enfilade d’arcades à ciel ouvert. Le lieu dégage une atmosphère particulière, et est très photogénique.


Où manger à Meknès ?

Le restaurant Les mille et une nuits n'est pas un restaurant ordinaire : on est reçu dans une maison, chez les propriétaires. Seulement 3 tables et un peu d’attente car tout est cuisiné sur commande (réservez à l’avance si vous êtes un peu pressés), mais on y mange merveilleusement bien !



La région de Meknès, poumon de la viticulture marocaine :

La campagne autour de Meknès est agricole, et notamment viticole ! Ce sont les Romains qui ont amené la viticulture au Maroc, puis celle-ci s’est transformée en culture du raisin de table avec l’islamisation du pays. Les Français ont relancé la fabrication de vin sous le protectorat. Depuis, cette industrie est en plein essor, avec une production de plus de 40 millions de bouteilles par an, ce qui fait du Maroc le deuxième grand producteur de vin du monde arabe.

Ses paysages aux airs de petite Toscane, avec vignes et champs d'oliviers, vous ferons voyager !


Quel domaine viticole visiter à Meknès ?

  • Domaine de la Zouina : ses vins sont primés et ses dégustations sont agrémentées de fromages de chèvres et d’huile d'olive qu’ils fabriquent également (dégustation à partir de 4 personnes, à réserver à l’avance). Notre coup de coeur pour les amateurs de bon vin !

  • Château Roslane : le premier et seul château d'appellation d'origine contrôlée au Maroc. Après la visite de la cave, vous prendrez place dans le jardin extérieur de ce Relais&Châteaux, au milieu des vignes, pour déguster leurs grands crus.



Jour 5 - Shopping & détente à Fès


Après 4 jours bien remplis, profitez des bienfaits du hammam marocain pour vous détendre, réalisez un peu de shopping souvenir et rapportez une recette de cuisine marocaine pour épater vos amis à votre retour.


Matinée shopping dans le souk de Fès :

Talaa Sghira et Talaa Kbira, les deux artères principales de la médina de Fès, sont bordées de boutiques où vous pourrez acheter des souvenirs. Les prix sont moins élevés à Fès qu’à Marrakech, mais négociez tout de même !


Nos 2 boutiques préférées à Fès :

  • Le concept store Medin’Art : Laurence Alberro, une Française, propose une belle gamme d'articles faits main avec des matériaux locaux : vêtements, bijoux et accessoires divers. La plupart sont des pièces uniques, designées par des stylistes revisitant l'artisanat marocain

  • La boutique Terres précieuses du Maroc : Anas est fassi, mais une partie de son cœur est attaché au Sud du Maroc et à ses potiers ancestraux. Dans sa petite boutique sur Talaa Sghira, il vend cette poterie traditionnelle qu'il a fait embellir par des artistes, à des prix très corrects. Il vend aussi quelques sacs et pochettes qu'il a designés et fait fabriquer par des artisans fassi.


Un hammam à Fès :

Après le déjeuner, il est temps de s’adonner au rituel marocain du hammam, à votre riad ou dans un spa de la médina.


Les 4 étapes du hammam :

1. On applique du savon noir, qu’on laisse poser une dizaine de minutes dans la pièce chaude, afin de préparer la peau au gommage.

2. On passe dans la pièce tiède et on effectue le gommage qui enlève cellules mortes et impuretés extérieures de la peau.

3. On applique ensuite du ghassoul pour éliminer les impuretés sous-cutanées.

4. On applique enfin de l’huile d’argan pour nourrir la peau (l’occasion d’un massage relaxant).



Un cours de cuisine chez l'habitant à Fès :

En fin de journée, on teste le cours de cuisine chez l’habitant à Fès : la cuisine fassie est réputée pour être la plus raffinée du Maroc. Certaines spécialités, comme le khlii (viande séchée), pourront être achetées dans les boutiques de la médina. Pour les autres, c’est la recette qu’il faudra apprendre et ramener dans vos valises !

Et pour cela, rien de tel qu’un cours de cuisine chez l’habitant : la cuisine familiale est toujours la plus goûteuse (parce que faite avec amour) ! Alors, prêts pour apprendre à cuisiner la légendaire pastilla au pigeon et aux amandes, le tagine de pruneaux ou le couscous tfaya ?

Rendez-vous avec une famille fassie de la médina pour quelques courses au souk, avant de cuisiner le plat de votre choix.

Diner avec la famille, dans leur riad personnel. Un beau moment d’échange culturel !




On part quand à Fès ?

Toute l'année ! Il fait frais l'hiver : 18°C la journée et 5°C la nuit. Et chaud l'été : 35°C la journée et 19°C la nuit. Le printemps et l'automne sont agréables.


Contactez-nous pour organiser votre séjour sur-mesure à Fès et dans sa région !





Authentik Traveller

Maroc

Découvrez aussi mon article sur Asilah et Chefchaouen, deux petites médinas du Nord du Maroc, l'une blanche et accrochée à l'Atlantique, l'autre bleue et au coeur des montagnes du Rif. Cliquez ici !

#culture #medina #nordmaroc

Merci de votre lecture !
N'hésitez pas à me poser vos questions et à laisser un commentaire.

© Authentik Traveller - Blog de voyage - Maroc - Tous droits réservés

 Un projet de voyage au Maroc ? 
Retrouvez-nous